Pierre Lejoyeux : 1961 – 2018

Bonne route, Pierre

Pierre Lejoyeux s’est éteint à l’âge de 57 ans, le 2 novembre dernier. Une perte pour sa famille, ses proches, ses amis. « Il est impossible de définir qui tu as été tant tu as endossé d’identités et de compétences en les poussant à l’ultime de la maîtrise… pharmacien, rédacteur en chef, rôliste, concepteur de jeux, maquettiste, journaliste, auteur, consultant, spécialiste de l’astrologie maya, scénariste, énergéticien, sophro-analyste, passionné de japonais, de lithothérapie et tant d’autres sujets… » a rappelé, lors de ses obsèques, sa cousine Juliette. Un hommage rappelant la complexité, mais aussi la générosité et la curiosité de Pierre.

Pierre Lejoyeux

Pierre Lejoyeux

Une perte pour ses proches mais aussi le milieu rôliste français dans son ensemble. Pierre s’était fait connaître au mitan des années 80 en participant à plusieurs jeux et en intégrant la rédaction de Casus Belli première formule, à partir du numéro 25. Auteur de plusieurs livres-jeux avec son frère François aux éditions Presses Pocket et Le Livre de Poche (La Malédiction de Shimbali, Le Dragon de Limehouse, Le Mystère de Stonehenge…), réédités tout fraîchement par Posidonia, avec en prime deux inédits (Coupez ! et Quelle galère !), il avait mis sa plume au service de plusieurs jeux de rôle en écrivant des scénarios pour Paranoïa, Simulacres, L’Appel de Cthulhu, sans oublier MEGA pour lequel il a signé deux des scénarios les plus célèbres du jeu : Des Ombres sur la Lande et Le voleur d’Ygol. Il avait aussi écrit des articles sur la pratique ludique.

Mais c’est surtout son intervention sur Rêve de Dragon qui a marqué les mémoires. Joueur pendant une dizaine d’années à la table de Denis Gerfaud, il a activement participé au suivi du jeu en maquettant de nombreux ouvrages (RdD version Multisim, et plus récemment la réédition chez Scriptarium) ; son personnage incarné dans les parties de Rêve de Dragon, Nitouche, est devenu emblématique du jeu. Pierre avait aussi participé à l’écriture du supplément Du Voyage et des Voyageurs, et écrit avec d’autres comparses une campagne non officielle, Le Dernier Matin du Monde. Pierre s’était écarté pendant quelques années du milieu du jeu de rôle pour se consacrer à d’autres passions, souvent tournées autour de l’écriture. Il y était revenu avec le succès que l’on sait.

Nous pouvons témoigner, pour avoir travaillé avec lui pendant trois ans sur le retour de RdD, que Pierre était une personne réactive, créative, efficace. Son intervention dans notre projet éditorial a été majeure, son talent crucial. À tel point que le chef de projet, Jidus, lui a demandé, vers la fin, de se créditer en tant que « coordinateur général ». Il était content, avait-il indiqué, en forme de clin d’œil : « Chouette, je monte dans la hiérarchie ! » Il était pudique, mais sans nul doute fier de son travail sur Rêve de Dragon, venant clôturer une aventure ludique entamée il y a des décennies avec Denis, l’auteur du jeu. Une petite délégation de Scriptarium s’est rendue aux obsèques a rendu hommage à l’artiste au nom de l’équipe, de ses membres et des nombreux soutiens, joueurs, fans et souscripteurs qui nous avaient demandé de transmettre leurs condoléances.

Pierre voyait la mort non pas comme une fin, mais comme un renouvellement, un maillon de plus dans la chaîne formée de multiples incarnations.

Le voilà réveillé dans un Rêve différent du nôtre, à l’orée d’un nouveau voyage. Bonne route, compagnon.

Hommage à Pierre - Rolland Barthélémy

Hommage à Pierre – Rolland Barthélémy

Tous droits réservés, Scriptarium© 2014-2018